Le chat noir

Le Chat noir (Le chat noir) était un lieu célèbre utilisé pour le théâtre d’ombres et les spectacles de cabaret par Montmartre, une Paris, fondée en novembre 1881 par Rodolphe Salis. Situé au pied du butte (colline) de Montmartre, Le Chat noir c’était l’un des principaux lieux de rencontre de Paris-puits et le symbole de la Bohème à la fin du 19ème siècle.

Ouvert en novembre 1881, il commença à servir du vin à bas prix dans un cadre sans paillettes mais déjà, à la porte, les clients étaient accueillis par un Suisse magnifiquement tressé, couvert d’or de la tête aux pieds, chargé de laisser entrer peintres et poètes laissant de côté les « infâmes curés et les militaires ».

Son nom, pour certains, est dû à un chat noir que Salis a trouvé sur le trottoir pendant la construction. Pour d’autres, le nom et le symbole du chat noir avaient été extraits d’un dessin trouvé sur un mur lors de la restauration d’un ancien restaurant.

Pour promouvoir le cabaret, Rodolphe Salis a créé le magazine bihebdomadaire Le Chat Noir qui fut imprimé de janvier 1882 à 1895 et qui incarnait l’esprit «fin de siècle». Les collaborateurs étaient les chanteurs et poètes qui se produisaient dans le cabaret et les artistes qui l’avaient décoré.

Dans ce lieu, Marcel Proust a mis un épisode de À la recherche du temps perdu dans lequel Odette s’y rend avec Charlus.

La photo de Matteo Sereno a reçu une mention au concours photo Memorie di Viaggi

bohèmeDestinazionifotografiaMontmartreparigi

A propos de l’auteur

Aritravelplan

Ce site utilise Akismet pour réduire le spam. Découvrez comment vos données sont traitées.

A voir également  Côte d'Azur, comment s'amuser à petit budget

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *