Une journée à Cannes et sur l’île de Sainte Marguerite, Côte d’Azur –

Nous atteignons Cannes pour aller en ferry jusqu’à l’île de S. Margherita un jour qui s’annonce clair et ensoleillé. Dès que nous descendons de l’embarcadère, nous ressentons un parfum intense d’eucalyptus et en regardant autour de nous nous remarquons une grande richesse de biodiversité.

On nous dit que dans cet endroit il y a un lieu de repos important pour les oiseaux migrateurs, lo étang du Batéguier. Cette île avait un rôle stratégique dans les événements historiques liés à la France, il y a en fait plusieurs forts et le célèbre et mystérieux prisonnier dans le fort Masque de fer. Il a dit Voltaire:

«Il était une fois un jeune prisonnier avec le visage couvert d’un masque de fer – un masque singulier composé du nez vers le bas de fines plaques métalliques mobiles pour que l’homme puisse se nourrir sans l’enlever. Les ordres étaient impératifs: tuez-le s’il essayait d’enlever son masque. Il devait être une personne de haut rang si le gouverneur lui-même descendait souvent dans les cachots pour lui rendre visite. Même le médecin qui allait le contrôler de temps en temps s’était vu interdire d’enlever son masque ».

Nous commençons à marcher en photographiant chaque aperçu de ce paradis authentique dépourvu de toute forme de coexistence humaine: seulement une végétation luxuriante et la mer bleue qui chevauche des éperons rocheux qui servent de cadre à un contexte environnemental d’une valeur considérable.

Il y a peu de structures mais celle qui a le plus d’impact est précisément la Fort Royal, construit par Richelieu au 17ème siècle pour défendre l’île des Espagnols.

D’autres échos de l’histoire qui émergent sont ceux de Guerre d’Algérie et de Crimée, l’île a en fait servi d’hôpital aux soldats touchés pendant la guerre. Juste à côté du cimetière musulman, il y en a un plus petit datant de la période de guerre susmentionnée (1853-1865). Après avoir erré dans les différentes structures du Fort, nous nous arrêtons pour regarder une partie du groupe qui, sur la place surplombant la mer, se livre à des danses folkloriques comme pour rendre hommage au mystère du temps qui plane dans ce coffret de civilisation «isolée». .

A voir également  Vacances en France 2020 - Où aller -

Nous repartons pour replonger dans la routine quotidienne, pas avant d’avoir roulé à vive allure dans les rues intérieures de Cannes pour visiter la vieille ville: les remparts, le musée de la castre, la tour carrée et l’église. Plus bas vers le Suquet, le Vieux-Port où “Quai St Pierre”, datant de 1883, abrite du matériel ancien et des yachts.

Un rapide coup d’œil sur Palais du cinéma et à Croisette, histoire de goûter à la saveur nostalgique des roches rouges de l’Esterel, fantastique triomphe de «l’élégance» de la nature sur la Côte d’Azur.

Nous retournons dans notre ville avec une perturbation atmosphérique agaçante allant de la pluie aux chutes de neige, satisfaits du mystère insondable d’une beauté extraordinaire qui nous a imprégné au cours de notre lent et satisfaisant voyage en Côte d’Azur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *