villes et petits villages de grand charme –

La raison du nom Côte d’Azur on peut le comprendre au premier coup d’œil sur l’étendue de mer qui l’embrasse, bleue comme le ciel le plus clair. Cependant, la destination apparente des vacances d’été raffinées toutes plages et discothèques cache bien des surprises. Vous pourrez vous immerger dans ses criques et ses vagues calmes, pour vous retrouver enlacé dans le Vie culturelle française plus intéressant et vivant.

Ma base était Nice, dans lequel j’ai eu la chance de passer un semestre d’études et qui m’a ouvert ses portes inaccessibles à un simple tour. A deux pas de la Promenade des Anglais et de la place centrale Masséna, se trouve le Vieille Ville, la partie la plus ancienne, où de jolies ruelles étroites s’ouvrent sur des aperçus de lavande aux fenêtres, de petites boutiques vendant des aliments et produits typiques – comme le savon et des vêtements à la provençale – et la mer constamment à l’horizon. Convient également pour déguster les spécialités typiques de cuisine niçoise (ce qui n’est pas facile à trouver dans les restaurants du centre-ville).

Le voisin vaut aussi le coup d’œil Place Rossetti, très caché et français, comme en témoignent les nombreuses tables des bars où l’on peut rester et bronzer pendant des heures. A proximité est alors Place Garibaldi, qui conduit à Rue Garibaldi (après avoir passé le musée d’Art Moderne et Contemporain particulièrement prestigieux pour les amateurs de style).

Il y a des galeries d’art, des bibliothèques de vieux livres poussiéreux et des lieux très animés et peu coûteux, où il y a généralement de la musique live. Il y a aussi de nombreux festivals artistiques qui s’y déroulent, comme le Festival du court métrage, dans la période entre septembre et octobre. Plus bohemienne dis comme ça!

A voir également  Que faire lors d'un voyage à Mulhouse (Alsace) avec des enfants -

En vous déplaçant vers la partie haute de la ville, accessible en tramway ou à pied pour les plus formés, vous trouverez le musée entièrement dédié à Chagall, situé dans un grand parc très calme, idéal également pour admirer la vue.

En quittant Nice, il est facile de prendre le bus 200, qui relie l’ensemble de la Côte d’Azur jusqu’à Cannes, et atteindre d’autres pays voisins. Mais vous pouvez aller encore plus vite en train ou en vélo, car il existe une piste cyclable très sûre et confortable parallèle à la mer.

Le premier endroit où vous vous rencontrez est Cagnes-sur-Mer, peu connu et à première vue un endroit sans rien à offrir, mais où la maison de Renoir, où la vie de l’artiste est reconstituée et certaines de ses œuvres sont exposées. Incontournable est la pièce dans laquelle il a peint, car la même perspective et la même lumière qu’il a utilisées pour ses peintures ont été recréées.

A Cagnes, vous pouvez également visiter une sorte de forteresse – accessible après une montée raide, ou avec une navette – et si vous avez la chance de vous y rendre à temps pour le le coucher du soleil, vous pourrez admirer les Alpes et le soleil se reflétant sur elles.

Poursuivant le voyage, ça vaut le détour voire plus – j’en aurai fait au moins 12! – Antibes, soigné et délicat, où le musée dédié à Picasso – qui y vivait – et la petite péninsule appelée Cap d’Antibes – où se déroule une partie du roman de Fitzgerald «Tender is the Night» – particulièrement adapté aux activités sportives.

Antibes - Côte d'Azur, France

Pour un plongeon dans la mondanité, le voyage sur la Côte d’Azur vient au bien connu Cannes, où à côté de la partie interne la plus cachée, vous pouvez admirer le Palais des festivals et des congrès (Palais des festivals et des Congrès), le point focal du festival du film, et se sentir un peu comme une star marchant sur le tapis rouge et regardant les yachts amarrés.

L’itinéraire peut se poursuivre dans la direction de l’arrière-pays, avec un saut vers Grasse, une ville où les premiers parfums ont été inventés, grâce à la collecte et au commerce de fleurs. Ici, il est possible de visiter l’usine qui les produit encore, où le traitement est expliqué en détail.

Enfin, l’itinéraire peut être conclu avec une destination inattendue: Saint Paul de Vence, toujours accessible en bus en direction des terres. C’est un petit village entouré de murs, très bien entretenu et vivant. Je suis tombé dessus par hasard lors d’une chaude journée de septembre, lors d’un festival de musique, et ce fut une expérience unique.

Photo de couverture: Mike

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *