Apprendre le coréen : entre passion culturelle et intérêt économique

Apprendre le coréen : entre passion culturelle et intérêt économique

Du film Parasite, aux derniers K-dramas à la mode, en passant par les idols des groupes de K-pop, la culture du divertissement sud-coréenne séduit, fascine et suscite un engouement bien au-delà des frontières du pays. L’intérêt pour ce pays d’Asie de l’Est ne faiblit pas et l’enthousiasme pour l’apprentissage de la langue non plus. Depuis presque une dizaine d’années maintenant, le nombre de cursus en coréen proposé en France n’a fait qu’augmenter, tout comme le nombre de candidats. Les places sont chères et connaitre les rudiments de la langue est un avantage non négligeable.

Apprendre la langue

Qu’ils soient lycéens férus de séries télévisées ou jeunes étudiants universitaires cherchant à profiter de la situation économique favorable du pays, les élèves apprenant le coréen viennent de divers horizons. Tous cependant ont un objectif, celui de maitriser la langue le mieux possible. Cela n’est pas une mince à faire, pourtant tous démontrent une assiduité sans faille, bien devant leurs compères étudiant le chinois et le japonais. De plus en plus, ces aficionados découvrent les bases de la langue seuls grâce à internet.

Toutefois, pour parvenir à acquérir un minimum de connaissances en conversation et même devenir bilingue, il est nécessaire de passer par des cours de langue. Que ce soit inclus dans leur cursus ou bien en parallèle de celui-ci, les apprentis ne manquent pas d’options : cours en présentiel ou sur internet, ateliers découvertes, etc. Mais le meilleur moyen d’apprendre une langue reste toujours de partir s’immerger dans le pays et de côtoyer des natifs. La durée peut varier, mais les séjours à l’étranger sont un excellent moyen d’atteindre ses objectifs. Entre hébergement chez l’habitant, cours de langue intensif, sorties culturelles et soirées avec des locaux, partir un semestre à l’étranger en réalisant un séjour linguistique de 6 mois, notamment, permet de maximiser l’apprentissage du coréen.

A lire aussi :  Voyage en Corée du Sud : besoin de visa ? Que visiter en Corée du Sud ?

Comment partir : formalités pratiques

Partir pour la Corée du Sud demande quelques préparatifs supplémentaires que lorsque l’on souhaite partir pour l’Espagne par exemple. Premier élément indispensable à votre voyage : un passeport en cours de validité. Pour les séjours de moins de 90 jours, une simple autorisation électronique de voyage est demandée. Cependant, pour les plus longs séjours, un visa doit être délivré. Le prix moyen d’un billet d’avion en partance de Paris et à destination de Séoul est de 750 € environ. La monnaie locale est le Won sud-coréen, comme partout, vous pouvez payer en espèce ou bien en carte de crédit, mais attention aux frais bancaires dans ce cas-là.

Sur le plan touristique, pas de quoi s’ennuyer ! Voici quelques incontournables à voir lors de votre séjour : le palais Gyeongbokgung, le quartier traditionnel de Bukchon, le musée national de Corée, les quartiers d’Insadong et de Myeongdong ou encore la N Seoul Tour, emblème de la ville. Les divers marchés seront également l’occasion de flâner dans les ruelles de Séoul et pour les plus aventureux, trouver les friperies et les magasins de seconde main se transformera en véritable chasse au trésor.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Je viens de rentrer des Seychelles : mon avis sur ma croisière aux Seychelles

Je viens de rentrer des Seychelles : mon avis sur ma croisière aux Seychelles

Visite de 4 jours à Hong Kong : que faire pendant un court séjour ?

Visite de 4 jours à Hong Kong : que faire pendant un court séjour ?

5 croisières à faire en Asie pour des vacances mémorables !

5 croisières à faire en Asie pour des vacances mémorables !

Bali : que voir et que faire dans cette île paradisiaque ?

Bali : que voir et que faire dans cette île paradisiaque ?