Balade dans le Marais, le plus beau quartier de Paris –

L’endroit actuellement plus branché de Paris, situé entre le 3ème et le 4ème arrondissement, est devenu un quartier somptueux après que le roi Henri IV l’avait récupéré au début du 17e siècle (Marais en français cela signifie, en fait, marais) et y fit construire la plus sublime des places, Place des Vosges, inauguré en 1612, destiné à accueillir les plus beaux tournois chevaleresques.

Ils ont prospéré en conséquence tout au long de la Marais les hôtel particuliers, nobles résidences privées, dont les salons sont devenus un emblème de la vie mondaine et intellectuelle de l’époque.

Le quartier a également survécu à la révolution urbaine du baron Haussmann, il est donc encore possible d’admirer le charme des élégants bâtiments du XVIIe siècle avec leurs magnifiques jardins, flâner dans ses ruelles médiévales, se promener dans ses rues pavées et éclairées par des réverbères en fer.

L’agréabilité de l’environnement et la variété des choses à voir rendent le site attractif aussi bien en journée qu’en soirée: petit-déjeuner, quelques musées, jardins, boutiques et petits commerces, apéritif et dîner.

Je vous recommande de commencer par Place des Vosges (accessible depuis la station de métro Bastille, direction Rue Saint-Antoine, tourner à droite dans Rue de Birague): la plus belle et la plus ancienne place de Paris.

Fascinante et évocatrice est l’homogénéité architecturale de tous les bâtiments en briques rouges et blanches avec les arcades voûtées tout autour, qui encadrent le jardin, construit à la même hauteur, à l’exception de deux: Pavillon du Roi, situé au sud, e Pavillon de la Reine, un nord. Je 36 pavillon donnant sur la place se trouvaient des hôtels particuliers habités par la haute bourgeoisie de l’époque et par les plus éminents fonctionnaires de la monarchie.

A voir également  Estérel l'un des plus beaux itinéraires de la Côte d'Azur -

Les arcades sous-jacentes se prêtent à une promenade splendide, souvent animée par la musique des artistes de rue. Au non. 6 La maison où il a vécu peut être visitée gratuitement Victor Hugo et dans quelle partie des Misérables y a écrit.

Au centre du jardin, le pivot de la place, se dresse une statue du roi Louis XIII. Vous pouvez ensuite continuer au nord-ouest de la place en empruntant la rue des Francs Bourgeois: la rue, bordée de plusieurs hôtels particuliers, forme le cœur du quartier et est désormais également considérée comme une rue commerçante. Allez tout droit, vous rencontrez le Musée Carnavalet, dédié à l’histoire de la ville de Paris. À la hauteur de Rue Pavée (la première rue pavée de Paris) est leHôtel Lamoignon, qui abrite actuellement la Bibliothèque nationale d’histoire.

En tournant à droite, prendre la rue des Rosiers: une rue médiévale étroite caractérisée par des petits commerces et épiceries de tradition juive (nous sommes au cœur du quartier juif de Paris). En le longeant, vous ne manquerez pas de profiter de la dégustation de falafels dans les fours qui ont la réputation d’être parmi les meilleurs au monde: Comme Falafel e Roi Falafel (il est normal de trouver la file) ou les beignets farcis à la boulangerie Jaune di Sacha Finkelstajn.

Arrivé rue Vieille du Temple, tourner à droite, au n. 54 vous pourrez admirer une tour de style gothique du XVIe siècle. Cette rue, qui a conservé un aspect médiéval, conduit au champ de tir des archers.

En reprenant la rue des Francs Bourgeois au numéro 35-37, vous découvrirez l’un des jardins les plus intimes de Paris: le jardin Francs-Bourgeois- Rosiers, appartenant à l’hôtel particulier maintenant appelé Maison d’Europe. Au non. 55 de la même rue, vous entrez dans le centre de Crédit Municipal, qui servait de prêteur sur gages et que les Français appellent «chez ma molto», pour dire «j’ai reçu de l’argent de ma tante».

A voir également  Les gorges du Verdon à moto -

En reprenant la rue, vous pouvez vous diriger vers laHôtel de Soubise, situé au 60, qui abrite les Archives nationales de France. Défini comme le plus spectaculaire de ces bâtiments, avec son magnifique jardin partagé avec d’autres hôtels particuliers (Rohan, d’Assy, Breteuil, Fontenoy, Jaucourt), il conserve des documents précieux tels que: le testament de Napoléon Bonaparte, une lettre de Jeanne d’Arc, l’édit de Nantes.

Retour rue Saint-Antoine vers Beaubourg, au no. 62 rencontrer leHôtel de Sully, qui abrite aujourd’hui les monuments nationaux, qui est l’un des plus beaux exemples de l’architecture du Marais du XVIIe siècle. Petite curiosité: en traversant l’Hôtel de Sully, au bout du jardin, par une petite porte, on accède directement à la Place des Vosges.

La meilleure façon de découvrir le Marais est de se perdre dans ses rues: dans la rue de Thorigny au numéro 5 du splendide Hôtel Salè se trouve le Musée national Picasso, qui abrite la plus importante collection de l’artiste au monde: 5000 œuvres de sa main et 150 œuvres de sa collection privée (Matisse, Cézanne, Douanier Rousseau).

Dans la rue Elzevir au numéro 8, vous pouvez visiter le Musée Cognac-Jay d’admirer la prestigieuse collection d’œuvres d’art des époux fondateurs des premiers grands magasins de Paris, La Samaritaine.

Au sud de la rue Francs-Bourgeois, un très bel endroit pour s’arrêter est le petit Place Sainte-Catherine avec ses délicieux cafés et brasseries.

Et en parlant de pauses, je vous propose quelques adresses gourmandes:

Café Big Love: Brunch italien, four à bois et possibilité de pizza sans gluten, ainsi qu’un café qui se respecte. Les réservations ne sont pas obligatoires, mais il est bon de faire la queue. Le lieu, comme tous ceux de la saga «Big Mamma», «savoureux» rembourse l’attente. Adresse: 30 rue Debelleyme, 3e arrondissement.

Le Potager du Marais: nourriture végétarienne et de grande qualité. Le restaurant a adapté certaines recettes traditionnelles françaises au style végétalien, en prenant le meilleur des deux. Adresse: 24 rue Rambuteau, 3e arrondissement.

Breizh Café: la crêperie bretonne est connue pour ses savoureuses galettes de sarrasin et ses crêpes préparées uniquement avec des ingrédients de qualité: beurre Bordier, farine bio, chocolat Valrhona. En outre, son la grotte vous propose une large sélection de cidres de Bretagne (boisson de pomme peu alcoolisée). Pour une pause déjeuner à la bretonne je vous conseille une crêpe sucrée (mousse au chocolat blanc et thé matcha), accompagnée d’un verre de cidre bouché. Adresse: 109 rue Vieille du Temple, 3e arrondissement.

Le Dôme du Marais: cadre évocateur pour un restaurant chic dans un bâtiment historique. Dans ce qui était autrefois la salle des ventes du Monte di Pietà à Paris, sous un immense dôme de verre et de fer de la période Eiffel, vous pourrez déguster des spécialités de viande (uniquement des produits bio), du poisson (des côtes atlantiques voisines) ) et des légumes locaux et de saison. Tous les desserts sont faits maison. Le week-end, c’est aussi un salon de thé. Réservation obligatoire pour la soirée. Adresse: 53 bis rue des Francs Bourgeois, 4e arrondissement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *